AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 joyswilson ★ imagine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

• Posts : 100
• Date d'anniversaire : 20/02/2011
• Age : 25


MessageSujet: joyswilson ★ imagine.   Sam 19 Mar - 22:47

Le talent s’exprime souvent dans la spontanéité de l’imprévu.

joy sophia wilson

NAME
Joy Sophia Wilson

AGE
2O ans.

RELATIONSHIP
Célibataire & compliqué.

STUDIES
Secteur médical ; seconde année.

JOB
aucun ; étudiante.

STYLE

MUSICVOICE

your mind ,
♣️ Quelles sont tes motivations pour entrer à RCOL ? Aucune en particulier ; si ce n'est que mes études de médecine, sont importantes pour moi et RCOL est l'une des meilleures écoles, me permettant d'étudier ce domaine.
♣️ Comment t'imagines-tu après être sortit de RCOL ? Mariée, avec trois gamins. Ouais ouais.
♣️ Pourquoi toi et pas un autre ? Parce que, je suis la meilleure.
♣️ Et si tu devais te décrire en trois mots ? Grande gueule, cassante, persévérante.
♣️ Quelle était la moyenne que tu avais en sortant du lycée ? (A, B, C... F) A ou B. Un truc dans le genre.

behind the screen ,
♣️ Ton prénom/Pseudo Mallaury. La garce. (a)
♣️ Ton âge (facultatif) Ça change chaque année.
♣️ Ton pays (facultatif) France.
♣️ Ton avatar Ashley Greene. ♥️
♣️ As-tu déjà un/des comptes sur RCOL. Si oui, qui ? Non ; un seul.
♣️ Comment as-tu découvert le forum ? par magie.
♣️ Un dernier petit mot ? (facultatif) Big smile

©️ CREDITS



TELL ME ABOUT YOUR FUCKIN' STORY

Chapter 1;
Je m'appelle Joysophiawilson ; et je suis née il y a environ 2O ans de cela, ouais le 14 mai 199O, plus précisément. J'ai une demi-soeur, Aleyna, j'crois qu'on a la même mère, mais pas le même père. En fait j'ai du mal à la supporter, c'est plus fort que moi, sa présence me met dans tous mes états. Cette brune, d'à peine un an de moins que moi, a le don de me filait en rogne sans même ne dire un mot. En fait, depuis que je suis gamine, j'ai toujours était habitué au luxe, et aux belles choses de la vie. Celles que de simples citoyens ne pourront s'offrir, même après des années de travail acharnés. Fille unique, durant les quelques années, qui ont suivi ma naissance, j'étais la princesse de la famille, celle que tout le monde aurait souhaité avoir pour fille. Je n'ai aucun doute sur le fait que mon caractère hautain aujourd'hui, provient d'une telle enfance, mais je m'en contre fiche, parce que les gens semblent m'aimaient comme je suis, et si cela, ne leur plait pas, c'est bien le dernier de mes soucis. Bref, je reprends. Une petite fille à l'allure sage, et rempli de finesse, un modèle pour toutes les petites filles de mon âge, de mon école, mais surtout de ma classe. Ouais, comme toutes demoiselles de mon âge, le primaire fut aussi une étape obligatoire de ma vie. Ne vous imaginez pas, de banals établissements, avec des gens à l'aspect simplistes sans aucune grâce, non. Moi, je viens des écoles les plus prisées de Londres, des gens au même niveau social que celle de ma famille. C'est fou ce qu'à cet âge-là, nous pouvons déjà être hypocrite. Dans la classe, moi, j'étais la petite fille au fond, toujours bien habillée, très observatrice, avec un sens de déduction, particulièrement élevé. Sans vouloir, me vanter, je n'ai aucun doute sur ma popularité à cette époque-là. Je n'ai jamais été seule, et encore aujourd'hui, le mot " solitude" reste un mystère pour moi.

Puis là, est arrivée la près-adolescence, ouais un truc comme ça, mais le plus important ce n'était pas ça, dirons-nous, mais bien l'entrée de cette petite cruche dans ma famille. Elle a débarqué comme ça, l'air de rien. C'était pour elle qu'on avait déménagée, parce que d'après ma mère, il fallait une maison plus grande, avec une autre chambre pour cette gamine. Ah oui, j'ai oublié de vous dire, entre temps, mes parents ont divorcés, je suis restée avec ma mère et mon père, s'est envolé je ne sais où. Ainsi, ma mère a refait sa vie avec un homme que je voyais de temps en temps à la maison, jusqu'au jour, où se fut officiel, ma mère l'épousa et moi je m'octroyais, une sœur. Les premiers jours, je crois que je n'avais même pas ouvert la bouche, j'étais tellement dégoutée, c'était qui celle-là, pour venir, comme ça? Non ce n'était pas ma sœur, ce n'était pas ma famille, et je lui conseillais fermement de ne pas l'ouvrir en ma présence. Malgré les jours, les semaines, les mois, les années, il y avait rien à faire, le courant ne parvenait pas à passer entre les deux demoiselles, et la période, dite d'adolescence, n'arrangea rien à la chose. « Espèce de garce, c'est de ta faute si on a déménagé, alors au moins ferme-la! » « Et tu crois que je devrais dire quoi moi ? D'être la demi-sœur d'une hystérique telle que toi! » En vérité, on ne s'adressait la parole, que pour s'agressait de la sorte. Il y a jamais eu une once de complicité entre nous, ce que beaucoup on eu du mal à comprendre. En réalité, j'ai toujours tenté de faire en sorte que nos parents se séparent, pour ne plus avoir cette fille dans ma maison, combien de fois ai-je fait retomber la faute sur l'autre brune ? Moi-même, j'avoue ne plus compter tous les coups bas qu'il m'est arrivée de lui faire. En fait, nous avons passé notre adolescence à nous haïr, j'ai même fait en sorte, qu'elle ne parle pas non plus à mes amis. Je crois, en réalité que je lui reproche, le fait que ma mère ait refait sa vie, bien que dans le fond, j'ai toujours été consciente qu'elle y était strictement pour rien.

Aujourd'hui, je crois que même, si je veux me persuader du contraire, ma vie est un vrai désastre. Oké j'ai intégré l'école la plus prestigieuse qui soit depuis près d'un an, étudiante en médecine, j'men sors certes, plutôt bien concernant mes résultats, mais niveau social, c'est autre chose. Je ne peux toujours pas supporter ma demi-soeur, et je ne doute aucunement sur le fait que sur ce point-là, nous sommes d'accord. Lorsque j'ai décidé de me faire enlever l'enfant que j'attentai de mon petit ami, ce dernier m'a lâché, ne parvenant pas à me pardonner de ne pas lui en avoir parlé plus tôt, et en plus de ça, je joue avec mon meilleur ami. En toute honnêteté, bien que j'ai eu l'air passive, lorsqu'il mis un terme à notre relation, je n'aurai pu être plus malheureuse. Un an de ma vie, avec la même personne, ce fut bien la première fois que ça, m'arrivait. Je l'ai aimé comme je ne pourrais jamais aimer personne, et malheureusement, je crois que mes sentiments à son égard, n'ont pas réellement diminués. J'ai beau tenté, tant bien que mal de passer à autre chose, je n'y parviens aucunement. Il y a un manque en moi, et ce manque, c'est lui. Ainsi, je me rends compte que même la présence de mon meilleur ami, n'apaise pas vraiment les choses, et tout est devenu si compliqué d'un coup, que j'ai encore beaucoup de mal à me situer entre eux. J'aime Caden, mais, malheureusement, mes sentiments sont encore, bien trop présents concernant, Justin. Bref, ah et oui, sans oublier, que je ne suis pas une personne facile à ce qui parait, le plus souvent on me décrit comme la peste de service, j'avoue je ne m'en plains pas, j'aime en faire baver aux gens, j'aime les voir galérer lorsqu'ils sont humiliés, je suis assez observatrice, j'aime bien ne rien dire, et laisser mon regard planer sur la personne pendant un petit moment, avant de terminer par une remarque cassante et sans gêne. J'suis assez extravertie, mais vous l'avez sûrement remarqué, parfois je pourrais parler pendant des heures, mais cela dépend à qui. Ouais, en fait je suis une fausse calme, comme ça, j'ai l'air posé, mais en réalité je déteste qu'on me contredise ou qu'on m'ordonne ce que je dois faire, je deviens rapidement agressive, voir violente, et je suis en plus de ça, je-m'en-foutiste, ouais, la plupart des personnes qui s'adressent à moi, parlent en réalité à du vent. Cependant, désirant être la meilleure chirurgienne qui soit, je me dois d'être rassurante, voir protectrice, certes, c'est un énorme travail sur ma personne, mais je parviens à m'y faire, je crois. M'enfin il resterait tellement de choses à conter, que je préfère m'arrêter ici. Alors, docteur ? Qu'en dites-vous ?

©️ CREDITS


_____________
[list]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royalcollegeoflondon.forumactif.org
 

joyswilson ★ imagine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Editeur de chorégraphie sous excel
» Soirée entre célibataire [Lily]
» Arrivée d'Imagine de Brasco
» I can just imagine ten thousand angels cried | Jaelyn
» Présentation Faray
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal College of London. :: GOD SAVE THE QUEEN US! :: Les Dossiers Scolaires. :: Dossiers validés.-
Sauter vers: