AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Now the pain is my pleasure cause nothing could measure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

• Posts : 246
• Date d'anniversaire : 20/02/2011
• Age : 27


More about me.
♣ GROUPE: Droit.
♣ RELATIONSHIP:
♣ PRÉSENCE: Active.

MessageSujet: Now the pain is my pleasure cause nothing could measure.   Dim 20 Mar - 11:33

Cause I may be bad but I'm perfectly good at it.

inès aleyna hermès-lennon

NAME
inès aleyna hermès-lennon

AGE
19 yo.

RELATIONSHIP
compliqué

STUDIES
droit, première année.

JOB
aucun

STYLE

MUSIC

VOICE

your mind ,
♣️ Quelles sont tes motivations pour entrer à RCOL ? Bah ma meilleure amie avait décidé d'étudier ici, donc moi aussi. J'allais pas me retrouver seule dans une autre université non plus. En plus, tous mes proches sont là aussi, donc voilà.
♣️ Comment t'imagines-tu après être sortit de RCOL ? Alors là. Aucune idée. Diplômée quand même, non ?
♣️ Pourquoi toi et pas un autre ? Bah je suis riche. Une nouvelle aile de bibliothèque et je serais l'élève incontournable.
♣️ Et si tu devais te décrire en trois mots ? Déterminée, franche, froide.
♣️ Quelle était la moyenne que tu avais en sortant du lycée ? (A, B, C... F) B+.

behind the screen ,
♣️ Ton prénom/Pseudo Lohélia.
♣️ Ton âge (facultatif) Dix-neuf ans.
♣️ Ton pays (facultatif) France.
♣️ Ton avatar Nina Dovrev. ♥️
♣️ As-tu déjà un/des comptes sur RCOL. Si oui, qui ? Aucun.
♣️ Comment as-tu découvert le forum ? Question piège ?
♣️ Un dernier petit mot ? I love you

©️ CREDITS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Posts : 246
• Date d'anniversaire : 20/02/2011
• Age : 27


More about me.
♣ GROUPE: Droit.
♣ RELATIONSHIP:
♣ PRÉSENCE: Active.

MessageSujet: Re: Now the pain is my pleasure cause nothing could measure.   Sam 16 Avr - 19:07

TELL ME ABOUT YOUR FUCKIN' STORY

Chapter 1;
BABY, I WAS BORN THIS WAY ♫♪

« putain! » Inès se cogna la tête, assez violemment, sur le sol carrelé, après sa chute du canapé, où elle avait dormi, visiblement. « et merde! » Se frottant vigoureusement les yeux, encore brûlants de fatigue, elle lança un regard circulaire. La pièce, inconnue à première vue, était plongé dans la pénombre, bien qu'elle pouvait distinguer des corps allongés un peu partout. La tête lourde, avec des mouvements lents, la jeune fille se mit debout tant bien que mal puis, en faisant attention à ne trébucher sur les personnes se trouvant sur son chemin, elle avança vers sa chambre, après avoir identifié les lieux comme étant sa propre maison. Elle avait envie de vomir, mais détestant ça, elle savait qu'elle ne le ferait pas, puis atteignit sa chambre, aux murs couleur lavande, avec l'impression d'avoir marché pendant une heure, alors qu'elle avait à peine parcouru quelques mètres. Ses couvertures blanches avaient été jeté au sol, et sur son lit se trouvait un couple qui dormait, nus. Aleyna eut un haut-le-cœur puis ramassant les draps, elle les posa sur eux pour s'épargner leur image particulièrement dégoutante, avant de d'assoir à terre. Hier, c'était le seize juillet, autrement dit, son anniversaire, d'où le pourquoi de la fête explosive qui s'était déroulée chez elle. Voilà dix-neuf années de cela qu'elle était née, dans la magnifique ville qu'était Londres, en Angleterre. Quelle impression bizarre! A croire qu'elle était arrivée au monde hier. Comme le temps avait passé vite. Mais Aleyna ne regrettait pas sa vie, bien au contraire, elle avait le sentiment de la vivre à fond. Et les souvenirs d'enfance ou d'adolescence étaient resté ancré en elle. Elle n'oubliait pas, et n'oublierait probablement jamais comment ses parents avaient dû maudire d'avoir une enfant telle que la leur. Le seize juillet mille neuf cent quatre-vingt douze, à vingt-heures huit, elle était donc sortie du ventre de maman, dans une clinique privée de Londres. D'après les photos prises à la clinique alors qu'elle ne faisait encore que cinquante-neuf centimètres, elle était un beau bébé, clair, avec de grands yeux. Innocente. Son père lui avait répété maintes fois qu'il donnerait tout ce qu'il avait de plus cher pour qu'elle redevienne ainsi. Quel con celui-là. Un bébé calme, pas trop bruyant, idéal, même que toutes les sages-femmes étaient en extase. Et oui, déjà à cette époque, elle attirait les gens comme des aimants. Et ses parents qui pleuraient de joie. S'ils savaient comment ils allaient en baver plus tard... ! Cette année, elle avait simplement eut droit à un coup de fil de la part de sa mère pour lui souhaiter un " happy birthday " et prétextant que son père avait trop de travail pour l'appeler. Ou du moins, c'est ce qu'elle tentait de lui faire croire. Ses parents n'avaient-ils réellement pas envie de la voir ?

© CREDITS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Now the pain is my pleasure cause nothing could measure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pain au chocolat Vs Chocolatine !
» Filière Blé- Farine- Pain
» ramener du pain
» [Baronnie] Saint Épain
» Décret prix du pain.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal College of London. :: GOD SAVE THE QUEEN US! :: Les Dossiers Scolaires. :: Dossiers validés.-
Sauter vers: